Applications et logiciels pour enfants, quelles bonnes pratiques ? #businessethics

Parmi les piliers de Déclickids, il y en a un qui nous tient beaucoup à cœur, c’est le pilier #8, qui parle d’éthique.

* disclaimer : moi aussi, je suis parent et je travaille dans l’édition, en plus d’être l’auteur de ce site !

7 pratiques « hors-jeu »

Hors-jeu 1 : ne pas citer les auteurs et illustrateurs d’une application

Quelques maisons d’édition profitent de leur pouvoir pour exercer une pression sur leurs collaborateurs, leur imposer des conditions de travail et des tarifs irréalistes. Les auteurs et illustrateurs s’en plaignent régulièrement. Ce n’est pas un point qui se traite à la légère et c’est le genre de sujet qui mériterait une enquête approfondie qu’on ne va pas engager aujourd’hui, mais pour ce qui est des logiciels et des applications destinées aux enfants, il y a un tout premier niveau, tout simple, qui consiste à regarder l’ours.

L’ours ? C’est l’écran qui rassemble les « crédits », c’est-à-dire où sont cités les différents collaborateurs d’une application. L’idéal, c’est certainement de citer tout le monde : les auteurs, illustrateurs, mais aussi, au besoin, traducteurs, donneurs de voix, animateurs, musiciens, bruiteurs, développeur.

Stella et Sacha - ours

L'ours de Stella et Sacha : un ours complet !

Bien sûr, il est possible de citer un auteur ou un illustrateur tout en lui imposant un tarif qui lui semble inférieur aux bonnes pratiques de la profession. Mais ne pas le citer du tout nous semble une marque d’irrespect forte qui ne présage pas de relations très saines. Si certains éditeurs épinglés ici-même sur ce sujet voulaient venir expliquer en commentaire pourquoi ils ne citent pas leurs collaborateurs, nous en serions ravis !

Pour reprendre des exemples tirés d’applications chroniquées sur Déclickids, les éditions A&R Entertainment, par exemple, offrent généralement une belle page de générique, mais n’y citent ni l’auteur ni l’illustrateur. Si la raison (ça arrive) est parce que l’auteur-illustrateur se trouve être également l’éditeur, et bien pourquoi ne pas le dire ? Et si on préfère garder un peu de distance, on peut même prendre un nom de plume !

La Princesse et la Grenouille - ours

L'ours de La Princesse et la Grenouille

D’autres maisons d’édition font le choix de ne pas avoir d’ours du tout. C’est le cas de Quelle histoire.

 

Hors-jeu 2 : la publicité « hors sujet »

Il y a plusieurs sortes de publicité. Il y a d’abord celle qui constitue le modèle économique de très nombreuses applications gratuites : vous téléchargez une application gratuitement, mais lorsque vous commencez à l’utiliser, vous vous rendez compte qu’une bonne partie de l’écran est occupée par une publicité, souvent moche et sans intérêt, sur laquelle vous cliquez parfois par mégarde. Parfois (mais pas toujours), l’application vous propose régulièrement d’acheter la version payante pour vous débarrasser de la publicité.

Pour nous, cette forme de publicité est inacceptable, aussi vous ne trouverez pas dans DéclicKids de chronique critiquant ce genre d’application (ou bien seulement dans leur version payante).

 

Hors-jeu 3 : les liens directs vers l’AppStore

Chocolapps et Quelle histoire (par exemple, il y en a d’autres) truffent leurs écrans d’accueil et de fin d’applications de liens directs vers l’AppStore. Ces liens sont très tentants pour un enfant, et pour peu que vous n’ayez pas un peu sécurisé votre iPad ou votre iPhone en interdisant les achats sans retaper le mot de passe à chaque fois, vous risquez évidemment de le ou la retrouver en train d’acheter toute la collection.

Robin des Bois - Marketing

Pop up, liens AppStore et réseaux sociaux dans les applications Chocolapps

D’autres éditeurs (par exemple BlueQuoll ou Bayard, pour ne citer que les plus récemment chroniqués, proposent également des liens publicitaires directs vers l’AppStore, mais les rassemblent au sein d’un menu spécial, peu attirant pour les enfants.

Hachette, pour son application Jeux pour lire avec Sami et Julie a également fait le choix d’un menu entièrement réservé aux parents. C’est une bonne idée, cela permet d’accéder à l’ours, à un contenu de présentation et d’explication, et éventuellement à des offres permettant de mieux connaître l’éditeur et son offre.

Sami et Julie - Parents

La section "parents" des Jeux pour lire avec Sami et Julie

Certains éditeurs offrent même de protéger cette section grâce à un mot de passe (dans BayaM, la partie « parents » n’est accessible qu’en tapant un mot de passe, et le renouvellement d’un session nécessite de taper « parent ») ou une manipulation (certaines applications n’autorisent l’accès à la section « parents » qu’après un appui prolongé d’une zone déterminée de l’écran par exemple).

 

Hors-jeu 4 : les pop-up invitant à donner son adresse mail

Il arrive aussi très fréquemment que, toutes les deux ou trois utilisations, un pop-up apparaisse pour proposer de noter l’application. C’est le cas du J’aime Lire Store par exemple, mais aussi des applications de Tribal Nova.

On peut aussi avoir un pop-up proposant un bonus en échange de son adresse mail, pratique fréquente chez Chocolapps (dans leur application Nuit de Noël, ainsi que dans leur dernier Robin des Bois).

Ces offres s’adressant aux parents, nous pensons qu’elles n’ont rien à faire au sein d’une application utilisée par les enfants. Inviter le parent à noter l’application ou bien à s’inscrire à une newsletter sont des offres à cantonner, à notre avis, à la section « parents », et ne devraient pas conditionner le débloquage d’un bonus destin à l’enfant.

 

Hors-jeu 5 : les liens directs vers les réseaux sociaux

Pour ce qui est des réseaux sociaux, énormément d’éditeurs proposent des liens directs, dès la page d’accueil ou sur la page de « fin », invitant à se connecter pour « liker » sur Facebook ou « follower » sur Twitter.

Encore une fois, cela nous semble totalement inapproprié dans une application pour enfant, dans la mesure où l’utilisateur n’est pas supposé utiliser les réseaux sociaux. Le fait de « suivre » un éditeur sur Facebook ou sur Twitter n’offre par ailleurs souvent que peu d’intérêt pour les échanges éditeur / parent. Souvent, la newsletter est une option tout aussi intéressante !

Là encore, certains éditeurs rassemblent ces liens au sein d’une section spéciale, ce qui nous semble être un moindre mal.

 

Hors-jeu 6 : les achats in-app

Il y a deux sortes d’achats in-app. Le premier consiste à proposer une application, gratuite ou payante peu importe, mais fonctionnelle et complète. Puis d’offrir, à l’intérieur de l’application, la possibilité de gagner du temps ou d’accéder à des fonctionnalités non indispensables mais sympathiques en procédant à un achat in-app. On obtiendrait la même chose sans payer, mais payer permet de débloquer tout de suite tous les contenus, sans attendre d’avoir joué suffisamment longtemps et souvent. Un exemple chroniqué ici est Dr Seuss Band.

Un autre type d’achat in-app consiste à proposer une application gratuite, mais dont le contenu est équivalent à une application Lite (et donc souvent non fonctionnel), et de débloquer la version complète via un achat in-app. Disons le tout net, on préfère l’option qui consiste à offrir clairement deux applications, l’une Lite et gratuite pour essayer, l’autre complète et payante. Mais l’achat in-app peut être acceptable si le lien vers l’AppStore qui le permet se trouve protégé dans la section « parents ». Un exemple d’application gratuite avec achat in-app de la version complète a également été chroniqué ici : Jeux pour lire avec Sami et Julie.

Bien sûr il est possible de protéger l’accès à Safari et les achats in-app via les préférences générales de l’iPad. Mais franchement, on préfère quand l’option se trouve directement dans l’application, comme c’est le cas par exemple pour le J’aime Lire Store.

J'aime Lire Store - Blocage fonction achat in-app

J'aime Lire Store - Blocage fonction achat in-app

 

Hors-jeu 7 : le recueil de données

Voudriez-vous que votre télévision enregistre chaque émission que vous regardez ? Voudriez-vous que l’éditeur de vos livres sache si et quand vous les lisez ? C’est déjà le cas, parfois sans notre consentement.

Avec le numérique, nos usages sont de plus en plus souvent enregistrés, dans les moindres détails. Il nous semble que, surtout lorsqu’il s’agit d’enfants, ce « tracking » ne devrait pas exister. Nous pensons que si un éditeur souhaite le mettre en place, le moins qu’il puisse faire est de le dire clairement aux parents et de leur offrir la possibilité d’envoyer leurs données volontairement (« opt-in ») ou au moins de sortir du programme de recueil de données facilement (« opt out »).

À l’heure actuelle, il est impossible de savoir quels sont les éditeurs qui recueillent les données de leurs utilisateurs. Et, à écouter ce qu’en disait Michaël Guez, le PDG de Chocolapps lors du Mobile Monday du 13 février dernier, il semble que Chocolapps le fasse, sans le dire, et sans trouver ça choquant ! Sans doute ne sont-ils pas les seuls…

 

Bonnes pratiques : une proposition de « bonnes pratiques » ouverte à la discussion

Comment s’y retrouver ? Chez Déclickids on essaie au moins de vous informer, quand nous chroniquons une application, des choix des éditeurs. Pour que vous sachiez à quoi vous en tenir, que vous protégiez vos enfants (ou, pour les bibliothécaires, vos usagers), et aussi pour que, si comme nous ça vous choque, vous le disiez aux éditeurs quand vous notez les applications. Vous pouvez même voter avec vos doigts en boycottant les applications des éditeurs dont vous condamnez les pratiques !

Nous faisons ici une proposition de « bonnes pratiques », pour laquelle nous ouvrons la conversation. Qu’en pensez-vous ?

#1 Un ours aussi complet que possible, citant au moins auteurs et illustrateurs, mais aussi (au besoin) donneurs de voix, compositeurs, animateurs et développeurs.

  • Ours présent et complet : ♥♥♥
  • Ours présent et incomplet : ♥♥
  • Ours absent :

#2 Pas de liens publicitaires sans rapport avec l’éditeur et son offre.

  • Publicités :

#3 Pas de liens directs vers l’AppStore au sein des écrans fréquentés par les enfants. Tolérance pour des liens directs vers l’AppStore dans une section réservée aux parents, et de préférence protégée.

  • Pas de liens directs vers l’AppStore : ♥♥♥
  • Liens directs vers l’AppStore au sein d’une section « parents » protégée : ♥♥♥
  • Liens directs vers l’AppStore au sein d’une section « parents » : ♥
  • Liens directs vers l’AppStore :

#4 Pas de pop-up proposant de noter l’application ou de donner son adresse mail.

  • Pas de pop up : ♥♥♥
  • Demande de noter l’application ou de donner son mail au sein d’une section « parents » protégée : ♥♥♥
  • Demande de noter l’application ou de donner son mail au sein d’une section « parents » : ♥
  • Pop up proposant de noter l’application ou demandant de donner son mail :

#5 Pas de liens vers les réseaux sociaux.

  • Pas de liens vers les réseaux sociaux : ♥♥♥
  • Liens vers les réseaux sociaux au sein d’une section « parents » protégée : ♥♥♥
  • Liens vers au sein d’une section « parents » non protégée : ♥
  • Lien direct vers les réseaux sociaux :

#6 Pas d’achat in-app.

  • Pas d’achat in-app : ♥♥♥
  • Achat in-app protégé par mot de passe activé par défaut, ou au sein d’un section « parents » protégée : ♥♥♥
  • Achat in-app protégé par mot de passe non activé par défaut ou au sein d’une section « parents » non protégée : ♥
  • Achat in-app direct :

#7 Pas de recueil de données sans consentement explicite et option de désactivation.

  • Pas de recueil des données : ♥♥♥
  • Recueil des données en « opt-in » dans la section « parents » : ♥♥
  • Recueil des données en « opt-out » : ♥
  • Recueil des données sans information :

 

MWA - logoPour finir, un petit lien vers une initiative américaine récente et intéressante : L’un des développeurs de Moms With Apps (un groupe de développeurs qui affichent le désir de développer et promouvoir des applications « family friendly »), Operatio Apps, vient de proposer une bannière spécifique, très claire, prenant en compte certains des aspects développés ici. Pourquoi ne pas s’emparer de cette bannière, que le groupe a mis à la disposition de tous, et l’adapter ?

 

Bannière

La bannière proposée par Moms With Apps.

17 Responses to Applications et logiciels pour enfants, quelles bonnes pratiques ? #businessethics

  1. LSQR 01/03/2012 at 18:07 #

    Cet article est d’une grande pertinence, même si un peu « utopiste ». En effet, il s’agit d’abord de business, et malheureusement, tout est bon pour marquer des points en un minimum de temps !
    Je valide l’affichage des cœurs (c’est comment les raccourcis clavier d’ailleurs ?) qui permettront aux parents de s’y retrouver, s’ils le souhaitent. Et je suis à 300% d’accord avec un ours détaillé qui valorise le travail de l’équipe !

  2. Vanessa Kaplan 02/03/2012 at 08:45 #

    Merci pour l’article !
    Concernant la publicité, je suis d’accord avec toi. Je préfère payer une appli « propre » visuellement et commercialement.
    Je suis aussi en pleine réflexion sur ce sujet, et l’adoption d’un business model pour une création réservée aux enfants nécessite, selon moi, encore plus de « précautions » que toute autre application.
    Pour le travail de l’équipe, honnêtement, c’est la moindre des choses !!

    Après, c’est à nous, les professionnels, de réfléchir à ces nouvelles problématiques, notamment de recueil des données, d’achat in-app… et de trouver le juste milieu ! Je suis néanmoins plus indulgente avec les petites maisons d’édition qui ne se trouvent pas dans les mêmes problématiques financières que les grosses machines…

  3. CotCotCot-apps.com 05/03/2012 at 09:17 #

    Article bienvenu ! Clair et concis, il propose une approche « fair » valide au moment où le marché des applications pour enfants est encore dans son enfance ; et, en tant que tel encore bien imparfait (si tant est qu’un marché puisse être un jour parfait ;-).

    Business et Ethique ne sont pas incompatibles, au contraire !
    Ils sont indissociables lorsque les clients finaux sont des enfants. Une entreprise n’a pas que des obligations de résultats mais aussi une responsabilité sociale. Que souhaitons-nous transmettre à nos enfants ?

    Il s’agit certes d’un marché naissant mais qui n’est pas exempt d’appliquer la réglementation en vigueur (droits d’auteur), des principes d’édition de base (ours…) ainsi que des règles de bonne conduite, au contraire !
    En tant que parents, nous n’approuvons pas certaines des pratiques commerciales en cours ; et, préférons aussi payer un prix « fair » pour une application de qualité.
    En tant que petite maison d’édition numérique, nous avons adopté une approche professionnelle et socialement responsable (CSR) dès le début de notre aventure. La discussion engagée au sein de Moms with Apps et les articles tels que le vôtre nous permettent de réfléchir à nos fonctionnements internes ainsi que d’améliorer notre communication externe, en éditant notamment une page « vie privée » spécifique à chacune des applications que nous éditons (ex. http://ow.ly/9rXdW). Nous vous en sommes grandement reconnaissants. Au plaisir de vous lire – Odile, carabistouilleuse @ CotCotCot-apps.com

Trackbacks/Pingbacks

  1. Robin des bois, un Chocolapps fidèle à la recette qui a fait le succès de So Ouat et un peu gâché par un texte décevant | DeclicKids - 03/03/2012

    [...] de notre point de vue, cela ne devrait pas les encourager à truffer page d’accueil et 4e d’iPad de publicités et de liens vers leurs applications [...]

  2. Blanche Neige par Chocolapps : recette améliorée mais un résultat encore trop fade | DeclicKids - 18/04/2012

    [...] Blanche Neige est parue après l’article sur Robin des Bois, l’article sur les fonctionnalités d’aide à la lecture, et l’article consacré à l’éthique des applications pour enfants. [...]

  3. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (8 août 2012) : un joli conte poétique, une appli Montessori pour apprendre les chiffres | DeclicKids - 08/08/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  4. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (10 août 2012) : deux histoires numériques, deux applis de véhicules et deux applis pour muscler son cerveau | DeclicKids - 10/08/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  5. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (16 août 2012) : | DeclicKids - 16/08/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  6. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (18 août 2012) : Quiz pour préados, toutes les bases du français et des maths, et un Chat botté déjanté | DeclicKids - 18/08/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  7. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (24 août 2012) : pour écouter de la musique, exercer sa mémoire, jouer au docteur, créer, jouer ensemble et additionner ! | DeclicKids, les meilleures applis pour enfants - 24/08/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  8. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (31 août 2012) : apprendre avec Les 3 Elles, lire avec La Souris qui raconte, s’amuser avec Kids Quiz, Multibong ou le jeu du dictionnaire… | DeclicKids, les meilleures applis pour enfan - 31/08/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  9. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (3 septembre 2012) : évadez-vous en Polynésie, découvrez le cycle de vie de la grenouille ou la composition des aliments, cherchez les schtroumpfs et révisez les langues ! | DeclicKids, les meill - 03/09/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  10. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (6 septembre 2012) : tout pour apprendre à la maternelle avec les applis Tribal Nova | DeclicKids, les meilleures applis pour enfants - 06/09/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  11. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (15 septembre 2012) : de la géométrie, des contes et de l’anglais | DeclicKids, les meilleures applis pour enfants - 15/09/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  12. Applications gratuites ou en promo pour les enfants (26 septembre 2012) : coloriage et Blanche Neige | DeclicKids, un catalogue critique d'applis iPad iPhone Android Web pour enfants - 26/09/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  13. Applis gratuites ou en promo pour les enfants (29 septembre 2012) : des applis pour apprendre et de jolis cadeaux pour les petits | DeclicKids, un catalogue critique d'applis iPad iPhone Android Web pour enfants - 29/09/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

  14. Les applications gratuites ou en promo pour les enfants (2 octobre 2012) : petits imagiers, flashcards à créer et Dracula | DeclicKids, un catalogue critique d'applis iPad iPhone Android Web pour enfants - 02/10/2012

    [...] Par ailleurs, quand vous voyez un petit ♥  à côté de la rubrique « Liens publicitaires », cela signifie tout simplement que l’application ne comporte pas de liens externes non protégés ou d’achats in-app. C’est important ! [...]

Laisser un commentaire

Assisted by App Store Assistant